Triangle rose

Le triangle rose était dans l'univers concentrationnaire nazi le symbole utilisé pour "marquer" les homosexuels. De taille supérieure aux autres triangles, ce symbole de persécution, de discrimination, a été repris par la communauté homosexuelle...


Catégories :

Nazisme - Symbole homosexuel - Homosexualité - Attirance sexuelle - Pratique sexuelle - Camp de concentration de la Seconde Guerre mondiale - Homosexualité dans l'histoire - Homophobie

Recherche sur Google Images :


Source image : tetu.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le dictionnaire définit l'homosexualité comme "attirance sexuelle et prédilection... C'est pourquoi le triangle rose est actuellement utilisé comme un symbole... (source : chemindevie)
  • Il n'en reste pas moins qu'au sein du Reich de très nombreux homosexuels furent... C'est pourquoi le triangle rose est actuellement utilisé comme un symbole... (source : homosexualite9.romandie)
  • S'il est par conséquent vrai que le mouvement homosexuel a cent ans, .... le triangle rose est un symbole aussi fort que paradoxal : il forme moins le signe d'une... Il est symptomatique de constater que le triangle rose a fini par témoigner... (source : vacarme)

Le triangle rose (en allemand : Rosa Winkel) était dans l'univers concentrationnaire nazi le symbole utilisé pour "marquer" les homosexuels. De taille supérieure aux autres triangles, ce symbole de persécution, de discrimination, a été repris par la communauté homosexuelle comme symbole identitaire. Un récent sondage effectué au Canada a montré qu'une grande partie des jeunes gays ne connaissait pas l'origine de ce symbole.

La mémoire sur cette discrimination n'a été exhumée qu'il y a peu, principalement par des historiens, des associations communautaires homosexuelles telles que les Flamands Roses ou Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle dirigé par Jean Le Bitoux ou le site Triangles roses créé en 1999, qui ont impulsé une dynamique de la mémoire, en collaboration avec des chercheurs et des historiens, surtout américains. Des associations homosexuelles militent pour que cette déportation spécifique soit reconnue dans les cérémonies de commémoration, ce qui est loin d'être le cas à cause des réticences de certaines associations de déportés et d'anciens combattants et des autorités. Cependant, il convient de remarquer que dans certains pays, surtout en Allemagne, aux Pays-Bas, et en Italie, des plaques commémorant la persécution des homosexuels par les nazis ont été apposées dans des camps de concentration ou dans des villes : Berlin, Amsterdam, Bologne, Sachsenhausen, Mauthausen. Pierre Seel, fut l'un des rares déportés homosexuels à témoigner. Il sortit un ouvrage racontant son histoire.

D'autre part, Act Up reprit le triangle rose comme symbole, mais dans l'autre sens pour évoquer l'épidémie du Sida, qui commença par toucher la communauté homosexuelle.

Note et liens externes
  • Triangles roses - La persécution des homosexuels sous le régime nazi.
  • Projet Triangles roses - Base de données des actions associatives en mémoire de la déportation des homosexuels.
  • Amants des hommes - Documentaire d'Isabelle Darmengeat sur la déportation homosexuelle en France sous l'occupation nazie

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Triangle_rose.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu