Travestissement

Le travestissement est, comme le cross-dressing, le fait de s'habiller avec des vêtements du genre sexuel opposé, indépendamment de l'identité sexuelle et de l'orientation sexuelle, l'adepte du travestissement pouvant être hétérosexuel.


Catégories :

Genre sexuel - Courant de mode

Recherche sur Google Images :


Source image : album.aufeminin.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Par Guillermo, le jeudi 15 juin 2006 : : La vie moderne... Ce travestissement est d'autant plus énervant que le langage du foot, lui, ..... Comme le dit un fan du film sur Allociné, où les adolescents incultes n'hésitent pas à parler de "très... avril 2005 · mars 2005 · février 2005 · janvier 2005 · décembre 2004... (source : radical-chic)
Travesti japonais à la Gay Pride de Paris, le 25 juin 2005
ladymaxx travesti
Travesti à la Gay Pride de Bruxelles, le 7 mai 2005
Candy Milk, célèbre travesti Tôkyôïte, à la Gay Pride de Tôkyô, le 12 août 2006

Le travestissement (ou travestisme) est , comme le cross-dressing, le fait de s'habiller avec des vêtements du genre sexuel opposé, indépendamment de l'identité sexuelle et de l'orientation sexuelle, l'adepte du travestissement pouvant être hétérosexuel. Fréquemment confondus, travesti et transsexuel ne sont pas synonymes, car quoique le travestissement soit l'étape obligée du parcours pour assumer sa transsexualité, il n'implique pas nécessairement la volonté de changer de sexe. L'appellation de trav (esti) ou le rappel de son genre d'origine étant reçu par les transsexuels comme la pire des injures car marquant un refus de compréhension de leur état.

Étymologie

Synonyme de déguisement composé à partir du préfixe latin trans- signifiant «déplacer» et du radical de vêtement. Le terme sert à désigner à l'origine l'usurpation d'identité par le port de vêtements n'appartenant pas à ses fonctions ou à son genre, que ce soit dans un but festif ou de tromperie. On parle de drag queen lorsqu'il est le fait d'homme se travestissant en femme, et de drag king dans le cas opposé.

Travestissement

Utilisant des artifices allant des rembourrages divers aux prothèses amovibles réalistes, en mousse ou en latex, pour se rapprocher de l'esthétique recherchée, sans transformations chirurgicales ou médicales, tel que le souligne quelquefois l'abréviation NONH signifiant «non opéré (e) ni hormoné (e)» de certaines annonces de rencontre. Une shemale est , pour sa part, une personne de sexe masculin qui a fait le choix de suivre un traitement hormonal ayant pour effet une transformation de certains caractères sexuels secondaires sans pour tout autant se faire opérer.

Il peut être reconnu comme un simple jeu, sexuel ou non, la réalisation d'un fantasme, un acte politique de revendication au droit à la différence ou à l'indifférence.

Nombreux sont ceux qui ne désirant pas sortir de l'anonymat, préfèrent se transformer exclusivement dans le cadre de l'intimité, comblés par le simple plaisir de pouvoir incarner momentanément la personne de leurs rêves ou de leurs fantasmes, commençant en premier lieu par se vêtir en empruntant des vêtements à leur entourage, se déguisant chez eux, volets fermés, puis tentent timidement l'expérience de la sortie en premier lieu nocturne, pour tester la crédibilité de leur apparence, tel le cinéaste hétérosexuel Ed Wood, dépeint par Tim Burton dans le film éponyme, qui, dans la vie quotidienne, portait des sous-vêtements féminins sous ses vêtements d'homme. En situation de stress, le port d'une tenue féminine complète lui rendait sa contenance.

Travestissement masculin

Le travestissement des femmes en hommes se pratique aussi pour des raisons sociales, afin d'assumer plus aisément un comportement «libéré», de séduire d'autres personnes sensibles à l'apparence masculine, d'accéder à des lieux ou fonctions où le machisme prédomine, comme l'aborde le film Yentl de Barbra Streisand dans lequel la protagoniste, se destinant au Talmud, est forcée de dissimuler sa condition pour entrer dans une yeshiva, mais aussi le "mythe" de la papesse Jeanne dans le folklore catholique.

Travestissement féminin

L'histoire a quelquefois retenu le nom de certains malgré, ou quelquefois à cause de , l'ambiguïté de leur apparence, tel le chevalier d'Éon, célèbre agent du Secret du Roi sous Louis XV ayant effectué la majorité de ses missions diplomatiques ou d'espionnage sous l'apparence féminine, dont l'alliance avec la Russie de la tsarine Élisabeth Petrovna, en se présentant à la cour de cette dernière comme Lya de Beaumont, lectrice de l'impératrice puis quelques années plus tard comme capitaine du corps des dragons de sa majesté.

Le berdache est reconnu par les Amérindiens du nord comme un individu appartenant aux deux sexes et il est aussi nommé «deux-esprits». Plus au sud, un muxhe est , dans la culture des zapotèques de l´État d'Oaxaca, un homme qui s´habille et se conduit comme une femme.

Le fa'afafine samoan ou le mahu polynésien est un garçon élevé comme fille dans une famille avec trop d'enfants mâles ou simplement un garçon qui ne suit pas les règles samoanes de masculinité.

Plus proches de nous, les femminielli napolitains, sont , sans être des castrats (autre «spécialité», musicale cette fois, de la ville parthenopéenne), des hommes d'apparence féminine.

Art et culture

Des références en photographie, arts du spectacle, arts plastiques, bande dessinée/manga et littérature sont listées dans la section Culture transgenre de l'article Transgenre, mais aussi la filmographie par ordre chronologique et les séries télévisées.

Filmographie alphabétique

La liste par ordre chronologique se trouve dans l'article Transgenre.

Notes et références
  1. Diffusion sur Arte le 20 juin 2000.

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Travestissement.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu