Massage érotique

L'expression "massage érotique" sert à désigner l'utilisation des techniques de massage à des fins érotiques.


Catégories :

Massage - Pratique sexuelle

Le massage : scène au Hammam de Edouard Debat-Ponsan (1883)


L'expression massage érotique sert à désigner l'utilisation des techniques de massage à des fins érotiques, fréquemment utilisés par les couples durant le rapport sexuel. Les parties du corps telles que l'aine et les parties intimes, qui ne sont normalement pas concernées lors d'un massage thérapeutique sont alors particulièrement sollicitées dans l'objectif d'accroître l'excitation sexuelle.

Le message érotique est parfois utilisé pour stimuler la libido ou  permettre à un individu de répondre plus convenablement au stimulus sensuel. Dans quelques cas, le massage érotique est une forme de préliminaire sans orgasme dans l'objectif d'augmenter la sensibilité d'un individu avant toute autre pratique d'excitation sexuelle. Dans d'autres cas, le message érotique peut être pratiqué par des professionnels pour aider les hommes présentant des problèmes d'éjaculation précoce. Ces méthodes peuvent apprendre au destinataire à faire circuler son énergie et à décontracter la musculature du bassin osseux et ainsi, prolonger et accroître l'excitation sexuelle.

Cette pratique fait quelquefois l'objet d'un service proposé par les salons de massages (qui ne doivent pas être confondus avec les établissements qui ne proposent que des massages thérapeutiques). Dans ce cas, le massage érotique peut être reconnu comme une forme de travail du sexe ou comme une forme de thérapie sexuelle.

Utilisation en médecine

 Douche pelvienne aux environs de 1860
1918 : publicité de Sears, Rœbuck and Co. avec plusieurs modèles de vibromasseurs

Dans la tradition médicale occidentale, le massage des organes génitaux d'une femme (jusqu'à l'orgasme) par un médecin ou une sage-femme est une norme de traitement pour les hystéries féminines, alors reconnue comme une maladie courante et chronique chez les femmes. En 1653, Pieter van Foreest [1] conseillait la technique de massage des organes génitaux jusqu'au "paroxysme hystérique" (orgasme) pour le traitement d'une maladie nommée "maladie de l'utérus".

Ces cas sont particulièrement rentables pour les médecins, les patientes n'encourrant aucun risque mortel, mais ayant un besoinconstant de traitement. Cependant, la procédure de massage vaginal (généralement dénommée "massage pelvien") est fastidieuse et prend énormément de temps pour les médecins. La technique est complexe à maîtriser et peut prendre des heures pour parvenir au «paroxysme hystérique». Le recours aux sage-femmes est alors devenu une pratique courante, entraînant une perte d'activité pour les médecins. Les maris étaient quelquefois invités à assister à ces séances. [2]

Développement de vibromasseurs

L'invention d'appareils de massage des parties génitales à été une solution à ces problèmes, raccourcissant le traitement à quelques minutes et supprimant du même coup l'obligation d'avoir recours aux sages-femmes tout en générant une augmentation de la capacité de traitement du médecin. Dès la fin du18e siècle, des appareils d' hydrothérapie destinés à provoquer l'orgasme féminin étaient disponibles dans les "Bains", et au milieu du 19e siècle, ils étaient particulièrement nombreux dans les centres balnéaires haut de gamme en Europe et en Amérique. En 1870, un vibromasseur conçu sur la base d'un mouvement d'horlogerie est disponible pour les médecins. En 1873, le premier vibrateur électromécanique a été utilisé lors d'une demande d'asile en France pour le traitement de l'hystérie.

Bien que la médecine de l'époque ait conclu que la "maladie" résultait de l'insatisfaction sexuelle, les médecins semblent ignorer ou ne veulent pas admettre que les systèmes utilisés pour la traiter ne visent à rien d'autre qu'au pur plaisir sexuel. Trés curieusement, l'introduction du speculum a été bien plus controversée que celle du vibromasseur.

Au tournant du siècle, les progrès de l'électricité entraîne le développement du vibromasseur pour le marché de grande consommation. Le traitement devenant moins coûteux dans l'intimité de son domicile, fait du vibromasseur l'un des précurseurs de l'électroménager. Son introduction dans les ménages eut ainsi lieu bien avant de nombreux autres appareils  "indispensables" au ménage : neuf ans avant l'aspirateur électrique et 10 ans avant le fer à repasser électrique. Une page du catalogue Sears de la "maison des appareils électriques" parue en 1918 présente un vibromasseur portable avec pièces jointes, comme «Très utile et satisfaisant pour le service d'accueil". [2]

Zones

Les massages érotiques ont généralement pour objectifs de renforcer l'excitation sexuelle ou d'atteindre l'orgasme en sollicitant les zones érogènes de la personne. Dans le cas des femmes, les deux zones principales sont la poitrine et le pubis. Dans le cas des hommes, le massage concerne les parties génitales.

Thérapie sexuelle

Le massage érotique peut être utilisé comme une thérapie sexuelle permettant de stimuler la libido, ou développant la capacité d'une personne à répondre positivement aux stimulus sensuels. Occasionnellement, le massage érotique peut être une forme de prélude, sans satisfaction sexuelle, qui vise à accroître la sensibilité d'un individu avant une relation, où l'excitation sexuelle et la l'orgasme sont prévus. Dans d'autres cas, le massage érotique peut avoir un objectif thérapeutique pour aider les hommes aborder les questions de l'éjaculation précoce. Les méthodes employées peuvent apprendre au destinataire àde se détendre les muscles du bassin afin de prolonger et d'augmenter le plaisir de l'excitation.

Massage sexuel

Certains massages, parfois décrits comme des "massages érotiques" sont en fait des massages sexuels. Ils peuvent être proposés par des établissements se présentant comme des instituts de massage, mais destinés en réalité à apporter des services sexuels. Dans ce cas, l'objectif est généralement de générer un orgasme, par l'intermédiaire de la masturbation, de la fellation, ou d'un rapport sexuel complet.

References

  1. In a medical compendium titled Observationem et Curationem Medicinalium ac Chirurgicarum Opera Omnia
  2. ab (en) Maines, Rachel P., The Technology of Orgasm : "Hysteria, " the Vibrator, and Women's Sexual Satisfaction, The Johns Hopkins University Press, Baltimore, 1998 (ISBN 0-8018-6646-4)  

Sources

Recherche sur Google Images :


" Massage érotique
"Massage érotique - CHARLA"

L'image ci-contre est extraite du site renaud-bray.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (335 x 417 - 58 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Massage_%C3%A9rotique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu