Hétérosexisme

L'Hétérosexisme dénote à la fois la supposition voulant que l'ensemble des gens soient hétérosexuels et la croyance que les personnes hétérosexuelles sont par leur nature supérieures aux personnes homosexuelles et bisexuelles.


Catégories :

Homophobie - Sexisme - Concept sociologique

Recherche sur Google Images :


Source image : pressegauche.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'hétérosexisme est omniprésent dans l'ensemble des sphères de la société... mais de toute personne qui ne respecte pas l'ordre sexuel socialement et ... (source : alaingrenier)

L'Hétérosexisme dénote à la fois la supposition voulant que l'ensemble des gens soient hétérosexuels et la croyance que les personnes hétérosexuelles sont par leur nature supérieures aux personnes homosexuelles et bisexuelles. L'hétérosexisme indique aussi la discrimination et les préjugés qui facilitent les personnes hétérosexuelles plutôt que les gais, lesbiennes, et bisexuels. Comme tendance à l'égard des personnes hétérosexuelles ainsi qu'à l'hétérosexualité, l'hétérosexisme se trouve «implanté dans et spécifique aux importantes institutions sociales, culturelles et économiques de notre société.»[1]

Ainsi, l'hétérosexisme englobe les croyances et attitudes à la base de cette prédilection. Les personnes hétérosexuelles n'ont pas l'apanage de l'hétérosexisme. Les gens de toute orientation sexuelle, y compris les gais, les lesbiennes et les bisexuels, ont une capacité à posséder des convictions hétérosexistes, lesquelles sont issues de la notion culturelle essentialiste voulant que la masculinité (le mâle) et la féminité (la femelle) se complètent.

Étymologie et usage

Le terme hétérosexisme est un mot d'emprunt à l'anglais heterosexism. Quoiqu'on explique heterosexism comme étant un néologisme inspiré de sexism, la dérivation sémantique indique plutôt (1. ) heterosexual + -ism que (2. ) hetero- + sexism. En réalité, le mot-valise heterosexualism s'est vu proposé comme une alternative proche. [2] Il est envisageable que les termes empruntés à l'anglais hétérocentrisme et hétérosexualisme soient des équivalents au terme hétérosexisme. [3] Aussi, il existe de nombreurses similitudes avec le terme hétérofascisme de Guillaume Dustan.

Faute de transparence sémantique dans «hétérosexisme», les chercheurs, les intervenants, les théoriciens critiques mais aussi les militants LGBT ont proposé et utilisent des termes tels que «homophobie institutionalisée», «homophobie d'état»[4], «préjugé sexuel», «intolérance envers les personnelles homosexuelles», «privilège des hétérosexuels», «préjugé hétérosexuel», «Pensée straight» (un recueil d'articles féministes de l'écrivaine française Monique Wittig) ou les termes moins connus comme «hétérocentrisme», «homonégativité», et des Gender Studies et de la théorie queer, «hétéronormativité ». Dans le parler et les textes de l'ensemble des jours, «hétérosexisme» se trouve fréquemment confondu avec ou éclipsé par «homophobie», dont le sens principal est l'antipathie envers les gais et lesbiennes.

Similitudes et intersection

Le concept d'hétérosexisme s'apparente aux concepts de privilège des blancs et de racisme. Toutes ces notions facilitent les privilèges pour les groupes qui dominent dans une société donnée. D'une part, le racisme contre, par exemple, les gens «non blancs» comme les noirs, les asiatiques ou les peuples autochtones, facilite les privilèges pour les blancs comme groupe. D'autre part, l'hétérosexisme facilite les privilèges pour la collectivité des personnes hétérosexuelles (comme individus ou couples) mais aussi pour les personnes homosexuelles et bisexuelles d'allure «hétéro», à savoir ceux et celles qui croient projeter une image de soi d'hétérosexuel (le) ou qu'on perçoit comme étant hétérosexuel (le). Par ressemblance, on appelle ce dernier privilège fréquemment «privilège des hétéros».

En plus, il arrive que l'hétérosexisme et le racisme se coupent en soulignant davantage les différences chez les personnes dans des groupes arbitraires. A titre d'exemple, l'hétérosexisme peut aggraver les effets dus au racisme par le biais :

  • de l'encouragement des injustices sociales envers une personne qui doit déjà faire face aux injustices à cause de sa race et
  • de la mise en place des hiérarchies qui accordent des privilèges aux membres d'un groupe comparé aux autres groupes.

De même, le racisme peut causer les personnes homosexuelles et bisexuelles à subir d'autres formes de discrimination et de violence quand ces personnes sont comptées parmi des catégories raciales que dévalorise la société. Quelques privilèges accordées aux gens qui se trouvent dans la catégorie des blancs et celle des personnes hétérosexuelles incluent, parmi d'autres, l'acceptation sociale, le prestige, l'immunité contre les stéréotypes négatifs, et le réconfort de savoir qu'on est membre de la norme et , donc, qu'on n'est pas marginalisé ou simplement jugé comme étant différent.

Hétérosexisme comme un ensemble de croyances et d'attitudes

Voir aussi : Homosexualité dans les religions

Comme un ensemble de croyances et d'attitudes, l'hétérosexisme repose sur un principe central selon lequel l'homosexualité et la bisexualité n'existent pas vraiment et , donc, représentent la maladie et la déviance. Au sein d'une idéologie ou d'un esprit hétérosexiste, la notion bien établie de l'orientation sexuelle est rejetée. Un ensemble d'opinions hétérosexistes plus nuancées, lesquelles on peut qualifier de foi, de dogme, de vérités universelles, d'argument d'autorité ou des idées reçues, tandis que certains considèrent comme étant des acquis sociobiologiques, comprennent, parmi d'autres, les exemples suivants :

  • On choisit sa «prédilection» sexuelle et , donc, l'homosexualité est soit un choix d'un mode de vie ou une mode tout court.
  • Vu qu'elle est mauvaise, contre Dieu et la nature, l'homosexualité est le péché, le mal et inhumaine.
  • Des opinions semblables ou identiques à l'énoncé célèbre d'Anita Bryant lors de sa croisade anti-homosexuelle Save Our Children :
«Comme mère, je sais que les homosexuels ne peuvent biologiquement pas se reproduire, ils doivent par conséquent recruter nos enfants»
  • Inversement, on peut convertir à nouveau les homosexuels à l'hétérosexualité grâce à la thérapie de conversion sexuelle ou à la conversion religieuse.
  • L'homosexualité est une maladie mentale ou un mal d'ordre social, aussi peut-on la guérir ou l'éradiquer. Si l'homosexualité n'est pas éliminée, elle amènera la désintégration sociale et la chute de la société. (De nombreux psychologues considèrent toujours, y compris dans les pays soit disant progressistes, le lesbianisme et l'homosexualité masculine comme n'étant que pure déviance sexuelle. )
  • À cause de leur mode de vie, les homosexuels mineraient la survie de la race humaine. (natalisme)

En plus de renfermer les attitudes chez un individu ou un groupe social, l'hétérosexisme peut se manifester dans l'expression des attitudes au sein d'une institution. Donc, les écoles, les hôpitaux et les pénitenciers peuvent servir de vitrine pour les attitudes hétérosexistes, et ce, de plusieurs façons. Initialement, dans les écoles, ces attitudes et idées sont mises en œuvre en utilisant des actions disciplinaires de façon inégale. Un exemple serait punir plus durement un couple du même sexe qui n'a pas respecté le règlement d'école tout en permettant à un couple hétérosexuel d'échapper avec une punition légère vis-à-vis une infraction pareille ou semblable. Aussi, des hôpitaux peuvent réserver la visitation à la famille proche uniquement, c'est-à-dire à la parenté, par conséquent, à l'exclusion d'un partenaire de même sexe. Finalement, les attitudes hétérosexistes peuvent se présenter dans les prisons dans lesquelles l'existence des HSH (hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes) et des FSF (femmes qui ont des rapports sexuels avec des femmes) parmi les incarcérés est niée et où la conscientisation sur le sécuri-sexe et la distribution des condoms sont interdites.

Discrimination explicite ou flagrante

Ce type d'hétérosexisme inclut les lois au préjudice des personnes LGBT, le harcèlement basé sur l'orientation sexuelle ou l'orientation sexuelle perçue; les stéréotypes négatifs, le langage et le discours discriminatoires, mais aussi d'autres formes de discriminations envers les gais, les lesbiennes et les bisexuels. En voici quelques exemples :

Discrimination implicite ou cachée

Ce type d'hétérosexisme manœuvre grâce à l'invisibilité, à la sous-représentation ainsi qu'à l'effacement. Il comprend :

  • Le manque de représentations des personnes LGBT dans la publicité destinée au grand public;
  • La censure des thèmes, des réalités et des personnages LGBT dans les œuvres issues du monde de divertissement;
  • L'exclusion de l'homosexualité ou de la bisexualité des célébrités mais aussi de celle des figures historiques ou politiques; la fausse représentation de ces personnes comme des hétérosexuels;
  • En particulier dans la presse et les médias, la dérobade de mentionner ces personnes et leurs apports;
  • Dans le cadre de l'éducation sexuelle ou des conseils professionnels, la mention des conjoints ou partenaires de sexe opposé seulement dans la discussion de l'attirance et de l'activité sexuelles chez les hommes et chez les femmes;
  • À l'école ou au travail, le silence absolu et l'absence de discussion des réalités LGBT sous un jour favorable;
  • La mise en place et l'utilisation des logiciels de filtrage d'Internet dans l'objectif d'éliminer les informations et les sites Internet qui portent essentiellement sur les sujets et les réalités LGBT; Voir aussi : Censure de l'Internet
  • La censure postale et la saisie par la douane ou la police des frontières de publications jugées obscènes pour l'unique raison de comporter du matériel à thématique LGBT même quand celles-ci n'ont aucun contenu érotique ou pornographique; Voir aussi : Little Sister's Book and Art Emporium
  • Les milieux de travail où les gais, les lesbiennes et les personnes bisexuelles sont expressément contraints à ne pas dévoiler leur orientation sexuelle par mention de leur statut civil ou relation alors que les personnes hétérosexuelles peuvent jouir d'en parler librement;
  • Dans les bibliothèques publiques et les librairies : le refus, et le retrait et la suppression de livres, de films et d'affiches ayant pour thème les réalités LGBT;
  • Le refus d'inclure les familles homoparentales dans les événements d'école ou de représenter de telle diversité familiale dans le curriculum scolaire; Voir aussi : en :Anti-bias curriculum
  • La chirurgie de réassignation sexuelle obligatoire ou cœrcitive pour les gais et les lesbiennes. A titre d'exemple, de nombreux hommes gais en Iran n'ont aucun recours que la chirurgie de réassignation sexuelle comme stratégie pour éviter la persécution et la peine de mort; dans le Coran, la transsexualité et le transgendrisme ne sont pas catégoriquement proscrits. Voir aussi : Droits des personnes LGBT en Iran
  • La disparition forcée, la damnatio memoriæ, l'ostracisme, l'exclusion sociale et d'autres formes de rejet qui visent à convertir les personnes homosexuelles et bisexuelles en PNG (personæ non gratæ).

Les effets dus à l'hétérosexisme

Le principal effet dû à l'hétérosexisme est l'exclusion sociale ou la marginalisation des gais, des lesbiennes et des personnes bisexuelles. À travers l'histoire et dans le monde d'aujourd'hui, l'hétérosexisme a occasionné la stigmatisation et la persécution de non seulement ces gens-ci mais également de ceux d'autre diversité sexuelle comme les personnes transgenres et transsexuelles. En plus des agressions envers les personnes LGBT, de l'homophobie, de la lesbophobie et de l'homophobie intériorisée, l'hétérosexisme demeure une importante réalité sociale. En effet, il contraint ses victimes à dissimuler leur orientation sexuelle, ou au figuré à «rester dans le placard» afin d'éviter les discriminations liées à leur état en se faisant passer pour hétérosexuelles.

Dans la culture

Sur l'album Be Political, Not Polite du couple de chanteurs américains Romanovsky and Philips figure la chanson «When Heterosexism Strikes» (Lorsque l'hétérosexisme frappe), où sont proposées les envisageables réactions face à des cas types d'hétérosexisme. paroles (en anglais)

Notes et références

  1. Dines, Gail (2002). Gender, Race, and Class in Media : A Text-Reader. ISBN 076192261X.
  2. Gregory M. Herek. "Definitions : Homophobia, Heterosexism, and Sexual Prejudice".
  3. Corsini, Raymond J. (1992). The Dictionary of Psychology. ISBN 1583913289.
  4. http ://www. ilga. org/statehomophobia/Homophobie_d_Etat_ILGA_2007. pdf

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9t%C3%A9rosexisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu