Hétérocentrisme

L'hétérocentrisme est un terme utilisé par des militants LGBT pour désigner l'occultation des relations non hétérosexuelles, la conception de l'hétérosexualité comme «norme» et la définition de l'ensemble des autres comme «perverses» ou «anormales».


Catégories :

Discrimination - LGBT - Homophobie

Recherche sur Google Images :


Source image : titem.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • au lieu de voir les relations homosexuelles comme de la débauche et du ... par mes proches je me suis fait un devoir de m'afficher comme homo dans la... (source : agoravox)

L'hétérocentrisme est un terme utilisé par des militants LGBT pour désigner l'occultation des relations non hétérosexuelles, la conception de l'hétérosexualité comme «norme» et la définition de l'ensemble des autres comme «perverses» ou «anormales».

Les institutions de la majorité des pays reconnaissent l'union hétérosexuelle, mais rares sont ceux dans lesquels l'homosexualité a acquis une reconnaissance légale (mariage homosexuel, adoption d'enfants par un couple homosexuel, etc). De même, la publicité et les médias généralement transmettent presque exclusivement des images de couples hétérosexuels, car elle se veut toucher la grande majorité des personnes. Il est complexe d'afficher une identité qui ne corresponde pas à ce modèle dominant, sous peine de subir des discriminations[1].

Quand les homosexuels sont représentés, c'est généralement d'une manière caricaturale — et énormément plus fréquemment des gais que des lesbiennes[2]. La représentation des homosexuels dans les séries télévisées est récente. Elle est toujours rarissime dans les médias destinés aux enfants.

Le fait qu'il semble «normal» de pouvoir afficher son hétérosexualité en public, tandis qu'afficher une relation homosexuelle choque toujours énormément de gens au point d'engendrer violences verbales et physiques est en particulier due à l'occultation quasi-totale de ceux qui sont désignés comme ne représentant que le dixième [3] de la population, n'étant en rien représentative de ce qui est , mais uniquement de ce qui est admis, à l'instar de tout comportement ou appartenance à un groupe mis hors-la-loi durant suffisamment longtemps pour créer un atavisme.

Ainsi dans une société où l'affichage d'un comportement hétérosexuel entrainerait les mêmes conséquences que celles encourues par les homosexuels dans une société homophobe, aussi rares seraient ceux acceptant de prendre le risque d'afficher leur hétérosexualité, justifiant du même coup leur absence de représentation et la négation de leur existence.

D'autres modèles de relations ou d'affirmations, tels que (polyamour, asexualité, pansexualité mais également transsexualité... ) n'ont presque aucune représentation dans la société actuelle.

Notes et références

  1. Erving Goffman, Stigmate. Les usages sociaux des handicaps, 1963.
  2. Françoise Guillemaut, "Images invisibles : les lesbiennes", dans La Peur de l'autre en soi, du sexisme à l'homophobie, Québec, VLB, 1994.
  3. Gai Écoute - Une personne sur dix

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9t%C3%A9rocentrisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu