Hermaphrodisme

L'hermaphrodisme sert à désigner un phénomène biologique dans lequel l'individu est morphologiquement mâle et femelle, soit alternativement soit simultanément.


Catégories :

Genre sexuel

Recherche sur Google Images :


Source image : svt2a.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'hermaphrodisme est une anomalie du développement sexuel.... Fils d'Hermès et d'Aphrodite, Hermaphrodite avait été condamné par une nymphe déçue de le ... (source : bonjour-docteur)

L'hermaphrodisme sert à désigner un phénomène biologique dans lequel l'individu est morphologiquement mâle et femelle, soit alternativement soit simultanément.

Le symbole de l'hermaphrodisme

Origine du mot

Article détaillé : Hermaphrodite.
Hermaphrodite endormi, musée du Louvre

Dans la mythologie grecque, Hermaphrodite était le fils d'Hermès et d'Aphrodite, né sur le mont Ida de Troade. Tandis qu'il se baignait dans une source d'Halicarnasse en Carie, la naïade de la source, Salmacis, s'éprit de lui. Elle fut repoussée, fit ensuite le vœu que les dieux unissent leurs deux corps pour n'en faire plus qu'un et fut exaucée. Cela donna naissance à un être humain homme et femme à la fois, qu'on a représenté dans la statuaire comme pourvu d'un pénis et de seins. La légende est surtout relatée dans Les Métamorphoses d'Ovide.

Les représentations d'Hermaphrodite sont habituelles dans l'art, surtout antique. L'une des plus célèbres est l'Hermaphrodite endormi, une statue de l'époque hellénistique dont les principaux exemplaires sont exposés à la Galerie Borghèse et au musée du Louvre.

Hermaphrodisme en biologie

On peut distinguer trois types d'hermaphrodisme :

Hermaphrodisme simultané

Il existe à l'état naturel chez certains animaux comme certaines cochenilles, certaines coquilles Saint-Jacques et certains parasites, ou plantes comme le pommier qui portent les organes sexuels mâles et femelles (étamine et pistil) dans la même fleur.

On peut assister alors à une autofécondation : la fécondation des œufs se fait par les spermatozoïdes du même organisme. Mais ce phénomène reste plutôt rare car cela ne facilite pas le brassage génétique. La majorité des fécondations chez ce type d'hermaphrodite sont par conséquent des fécondations croisées : elles nécessitent l'accouplement entre individus, ce qui peut être facilité par la séparation particulièrement nette dans l'espace des organes des deux genres (comme sur le maïs qui portent des fleurs mâles et femelles à des hauteurs différentes).

Hermaphrodisme successif ou séquentiel

Certaines espèces d'animaux sont au cours de leur vie en premier lieu mâles puis deviennent femelles vers la fin. C'est le cas, par exemple, des crépidules (mollusques marins), du poisson clown, certains batraciens et reptiles...

On parle de protérandrie quand les gamètes mâles sont produites avant les gamètes femelles (huître... ) et , plus rarement, de protérogynie dans le cas opposé (mérou... ).

Hermaphrodisme juvénile précoce

Traduit les espèces gonochoriques adultes qui ont une phase hermaphrodite mais qui ne produisent pas de gamètes lors de leur développement.

Hermaphrodisme dans l'espèce humaine


Dans l'espèce humaine le terme hermaphrodisme (vrai ou pseudo) est quelquefois utilisé pour désigner l'intersexuation ou intersexualité. Le corps médical le considère le plus fréquemment comme une maladie congénitale malgré l'absence de problèmes de santé associés et malgré un potentiel érotique comparable à celui d'un mâle ou d'une femelle.

Une personne atteinte de cette condition est le plus fréquemment infertile, même si on rapporte des cas d'ovulations ou de spermatogénèse. Les taux de testostérone et d'œstrogènes ont fréquemment tendance à s'inhiber l'un et l'autre (de sorte que ni les seins ni le dispositif pileux ne se développent normalement, et quelquefois les organes externes restent trop peu développés pour permettre un coït aisé).

À l'apparition, on pratique généralement l'ablation de l'attribut le moins développé, opération doublée d'une hormonothérapie. On peut aussi se déterminer en étudiant l'histologie des gonades.

On peut distinguer différents types d'hermaphrodisme, l'hermaphrodisme vrai, le pseudo-hermaphrodite féminin et le pseudo-hermaphrodite masculin[1] :

Mise en cause de la pollution

En 2003, des chercheurs danois ont mis en évidence qu'une contamination par des matières polluantes véhiculées par la chaîne alimentaire, surtout les PCB, entraînait une augmentation notable des cas d'hermaphrodisme chez les ours polaires.

On a aussi constaté le développement de pénis chez des buccins des côtes françaises, peut-être à cause des concentrations élevées en produits nettoyants pour coques de bateaux.

Hermaphrodisme et sociétés

Il ne faut pas confondre l'hermaphrodite vrai (terme que la majorité des personnes concernées rejettent), qui a du tissu testiculaire et ovarien, avec l'androgyne, dont l'apparence uniquement prête à confusion mais dont les caractères sexuels sont exprimés normalement, ni avec le (ou la) transsexuel (le) qui se fait opérer pour changer de sexe.

Dans les sociétés océaniennes, Ræ ræs, Mahus, Fa'fafines et autres transgenres avaient le rôle d'enseignantes et de gardiennes des connaissances et des traditions. Avant l'arrivée des colons occidentaux, il était de coutume que chaque famille élève au moins un de ses enfants mâles comme une fille pour perpétuer la communauté en cas de disparition des hommes lors de conflits entre familles ou de caprices de l'océan.

Certaines cultures leur ont attribué au cours de l'histoire, et quelquefois même bien après l'évangélisation, un statut spécifique, comme à Naples par exemple, matrie des femminielli ou «petites femmes», terme utilisé pour qualifier les travestis. (voir aussi shemales, transgenres et transsexuelles MTF)

Hermaphrodisme et politique

Lorsqu'elle s se font militantes, les personnes hermaphrodites s'opposent fréquemment à ne pas être confondus avec les transsexuelles, les travestis et les transformistes, au milieu dit transgenre ou Troisième sexe. Transgenre est d'autre part une appellation qui reprend l'idée que les sexes n'existent pas mais qu'il existent des genres : homme, femme, homosexuel masculin, homosexuel féminin, transexuel, etc. Cette vision se base sur l'orientation sexuelle et non sur la physiologie (physiologie d'origine en ce qui concerne le transexuel) ce qui l'amène à être reconnue comme subjective.

On parle de shemale chez les anglophones, new half au Japon, muxe ou muché chez les Zapotèques du Tehuantepec (ville de Juchitán de Zaragoza), ræ ræ en Polynésie, fa'fafine aux Samoa, woubi en Côte d'Ivoire, femminielli en Italie, ladyboys ou katœys (pouvant aussi s'écrire kathœys) en Thaïlande, natkadaw en Birmanie, hijra en Inde et au Pakistan.

Souffrances de la personne hermaphrodite

Le combat de ces personnes se fait en particulier au niveau de l'intégration à la société : elles sont fréquemment reléguées à des emplois au rabais, illégaux ou dans l'industrie du sexe, ou encore victime d'ostracisme et de violence.

On note quelques cas dans l'histoire de personnes hermaphrodites ayant vécu leur différence dans la tolérance et l'acceptation.

Mais généralement ces personnes sont malheureusement trop fréquemment déreconnues ou vivent le rejet du fait de leurs différences et ont peu ou pas de réseau de soutien efficace du fait de la rareté de leur situation. Aussi la majorité tentent de dissimuler leur état en se privant volontairement de sexualité, suite à des expériences quelquefois traumatisantes, ou bien empruntent la voie d'un sexualité censée être plus ouverte et plus tolérante. Il arrive toujours dans certains pays que la personne hermaphrodite soit exposée et traquée comme une bête curieuse. Les enquêtes sur cette anomalie physique et physiologique démontrent qu'aujourd'hui, même dans des pays au niveau de vie élevé, les adultes hermaphrodites ont vécu des parcours de vie fait d'humiliations successives. Les nombreux examens de la région uro-génitale pratiqués au cours de la vie par des professionnels de la santé - par exemple les visites médicales scolaires, la visite médicale du recrutement par exemple - finissent fréquemment par avoir pour la personne hermaphrodite une dimension trop intrusive, ou alors perverse qui est liée à la durée des examens ainsi qu'aux commentaires portés par la sphère autorisée sur cette particularité.

Certaines associations reprochent à notre société de vouloir séparer la population en deux groupes étanches : les mâles et les femelles. Ils reprochent alors au corps médical de prendre une décision, à l'apparition, au lieu de laisser l'individu se déterminer plus tard. Surtout, ils reprochent à la société de classer toujours les cas d'intersexualité dans la catégorie des femmes.

Quelques hermaphrodites connus ou supposés

Représentation dans les arts

En littérature

Notes et références

  1. Pathologies de la différenciation sexuelle d'origine génétique et hormonale, www. embryology. ch. Consulté le 29 fev 2008
  2. référence, http ://www. lesdessousdusport. fr/tennis-une-joueuse-hermaphrodite-cree-la-polemique-4636

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hermaphrodisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu