Fantasme

Dans le sens courant, le fantasme est une fixation mentale ou une croyance irraisonnée pouvant, occasionnellemen, conduire à des actes excessifs.


Catégories :

Concept de psychanalyse - Attirance sexuelle - Pratique sexuelle

Recherche sur Google Images :


Source image : philippetastet.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Le fantasme est une représentation mentale d'une expérience spécifique imaginaire, souhaitée ou revécue. Il est comme un rêve éveillé.... (source : sex-shop.class-sex)

Dans le sens courant, le fantasme est une fixation mentale ou une croyance irraisonnée pouvant, occasionnellemen, conduire à des actes excessifs.
Une forme atténuée, habituellement moins dangereuse, est la lubie.

Dans le domaine de la sexualité, le fantasme est un scénario érotique, imaginaire ou non, provoquant une pulsion ou une excitation sexuelle au point d'être assouvie mais pas obligatoirement, du fait de l'auto-censure sociale ou religieuse.

En français avant les découvertes de la psychanalyse deux mots existaient : phantasme, synonyme d'hallucinations, et fantaisie, qui signifiait entre autres la capacité à imaginer. Les premiers traducteurs des textes de Sigmund Freud ont choisi de traduire le mot allemand "phantasie" par un mélange de ces deux termes : fantasme.

Historique

Nancy Friday bouleverse l'Amérique en 1973 en lui faisant découvrir, dans «My secret garden», que les femmes elles aussi ont des fantasmes.

Pour les psychiatres et intervenants d'aujourd'hui, les fantasmes présentent un intérêt certain car ils dévoilent des désirs plus ou moins conscients. Selon les ouvrages et les auteurs qu'on consulte, les types de fantasmes et leur classification peuvent fluctuer beaucoup mais on distingue clairement deux types biens différents.

Tout d'abord on retrouve les fantasmes érotiques. Ce type de fantasmes permet d'obtenir de façon imaginaire certaines satisfactions complexes à atteindre dans la réalité.

Dans un second temps, l'autre type de fantasmes sont les fantasmes sexuels. Les fantasmes sexuels se veulent eux l'expression tangible de cette sexualité.

Fantasme en psychanalyse

Traduction de l'allemand «Phantasie» découvert par Sigmund Freud, compromis entre deux termes existants : phantasme (soit hallucination) et fantaisie (soit, une grande capacité à imaginer).

Le fantasme se comprend comme une élaboration dérivée de plusieurs éléments, mettant en jeu différentes pulsions inscrites dans l'histoire du sujet. Le fantasme est formation de compromis, il élabore différents matériels, dont certains sont conscients et d'autres non. Mais certains fantasmes demeurent inconscients.
Le fantasme peut témoigner d'une fixation de la sexualité à un stade psychosexuel, comme le stade oral ou le stade anal. De ce point de vue, il est résultat d'une régression.

La capacité à fantasmer signe une certaine normalité psychique : on peut soupçonner chez les patients psychosomatiques une défaillance de la fonction fantasmatique, repérée sous forme de pensée opératoire. Le fantasme permet ainsi une régulation psychique des désirs inconscients, indispensable à la bonne santé mentale.

Chez Melanie Klein, la totalité de la vie psychique ne saurait être compris que comme fantasmatique.

J. Laplanche et J. B. Pontalis (Vocabulaire de la Psychanalyse, V° Phantasme, P. U. F., Paris, 1971, 3ème édition) traitent longuement du fantasme et le définissent pour commencer comme un "scénario imaginaire où le sujet est présent et qui figure, de façon plus ou moins déformée par les processus défensifs, l'accomplissement d'un désir et , en dernier ressort, d'un désir inconscient".

Chez Jacques Lacan, "le fantasme est un montage grammatical où s'ordonne suivant divers renversements le destin de la pulsion, de telle sorte qu'il n'y a plus moyen de faire fonctionner le "je" dans sa relation au monde qu'à le faire passer par cette structure grammaticale" (Revue Scilicet 1970, 2-3, p. 241).

Il consiste dans la mise en relation d'un sujet et d'un objet par des métaphores évoquant le fonctionnement d'une pulsion. La fonction phallique est ce qui relie le sujet marqué par le signifiant ou Sujet de l'inconscient () à l'objet du désir (objet a), lien noté par le poinçon ?, pour former la chaîne du fantasme (notée ? a) où sujet et objet peuvent s'intervertir ("réversibilité du sujet et de l'objet dans le fantasme"). Le fantasme est le soutien du désir et l'étoffe de la Réalité psychique.

Chez Bateson

Chez Gregory Bateson, le fantasme est une activité ludique imaginaire d'un jeu théâtral où chacun est à la fois l'auteur, l'acteur et le metteur en scène. Le «passage à l'acte» est la réalisation matérielle d'un fantasme. Pour Henri Hatlan, toute hypothèse scientifique vraiment nouvelle et novatrice est de l'ordre du délire ou du fantasme. C'est étant donné que ce délire, ou ce fantasme, accepte de se modifier, ou alors d'être abandonné dans des confrontations, qu'il s'en écarte.

Œuvres

Bibliographie

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fantasme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 06/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu